Gastronomie laotienne : attention ça pique !

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Filament.io 0 Flares ×

Après un court arrêt à Kuala Lumpur je suis enfin arrivée à Vientiane (Airasia : voir la note ici), la capitale laotienne. Une ville pleine de souvenirs pour moi étant donné que j’y ai vécu il y a un peu plus de 3 ans…

Au travers de quelques posts je vous propose de vous raconter le Laos tel que je l’ai connu et tel que je le connais aujourd’hui. Je vous propose quelques conseils pour profiter au mieux de la vie, de la culture et des gens d’ici qui méritent vraiment d’être connus.

Suite à cette petite introduction je vous propose de commencer tout de suite par un petit point sur la gastronomie laotienne. La première fois que l’on arrive on peut rapidement être perdus sous l’avalanche de restaurants du centre de Vientiane, d’autant que même si cela s’améliore avec le temps, la plupart n’ont pas de carte en anglais… Il faudra donc vous bagarrer un peu pour découvrir la cuisine traditionnelle laotienne avec du piment, du piment et du piment 😀 En espérant que vous aimez les mets épicés !

Quels sont les plats typiques à essayer à tout prix ?
Comment se rapprocher au mieux de la vie des gens d’ici ?

Alors tout d’abord une table laotienne ça ressemble à ça : DSC06990C’est un grand méli-mélo de plats avec un approvisionnement généreux en Riz gluant. L’objectif est de créer des boulettes de riz à tremper dans les autres assiettes, en général en restaurant chaque convive possède une petite assiette pour se servir et manger… Ce n’est pas le cas chez l’habitant, Adaptez vous ! 😀
Dans la rue, en soirée fleurissent énormément de petits restaurants, table et tabourets en plastiques, petite cuisine montée en quelques minutes, et un choix assez impressionnant de grillades et autres mets… N’ayez pas peur de vous y asseoir, vous n’avez pas plus de chance de tomber sur des aliments de mauvaise qualité ici que dans un restaurant basique. IMG_0010 DSC_0179Bon, alors maintenant une petite sélection de choses salées, sucrées puis liquides à tester lorsque l’on arrive ici…

Le riz gluant, dites sticky rice ou kao niao, en sachant que les accents en lao peuvent être traîtres et que à peu près tout le monde connaît le terme en anglais 🙂 Pour avoir le « vrai » sticky rice il faudra éviter les « grands » restaurants bien touristiques où tous les plats sont adaptés aux occidentaux que nous sommes… (Pas plus de 10 000 kip/1 euro)
DSC_0558La salade de papaye verte, un basique… Très appréciable lorsqu’il fait chaud, elle pourra néanmoins vous apporter des sueurs froides… N’hésitez pas à demander du « moins » pimenté (Bo phet de = pas pimenté s’il vous plait) car les Laotiens ont la main lourde ! 😀 (Pas plus de 20 000 kip/2 euro)
DSC_0187Le Laap, salade froide de viande cuite avec des herbes (porc, poulet, canard, bœuf ou poisson). C’est vraiment très bon, surtout pour un plat léger un midi.(30 000 kip environ/3 euro)
IMG_0023Les soupes. Ici les soupes claires sont une institution, c’est un bouillon avec des pâtes (noodles ou vermicelles de riz) ou bien avec du riz, dans lesquelles sont rajoutées des herbes, de la viande (ou des tomates pour les végétariens): ça c’est juste la base. A côté de l’assiette on vous fournit des herbes de toute sortes, des piments, des sauces (piment, calamar, aux cacahuètes…), du sucre, des citrons… A vous de tester en rajoutant de ci de ça jusqu’à ce que le goût vous convienne. Très peu chères vous pourrez vous en sortir entre 15 000 et 20 000 kip /1,5-2 euro
DSC_0181 DSC_0180Les grillades sont aussi très présentes, dans les campagnes comme en ville. les grillades sont en exposition avant d’être cuites, alors n’hésitez pas à jeter un œil avant de vous asseoir, si un restaurant vous présente des viandes qui vous semblent d’un aspect douteux… passez votre chemin, les restaurants ne manquent pas 😉
Ici une assiette garnie, brochettes, Laap de canard et viande de porc à l’ail (qui d’ailleurs nous a tous rendus malades, et oui, une fois cuit, impossible de détecter quoi que ce soit avec le piment et les sauces, le coup d’œil à cru est indispensable :p )
DSC_0443Il est possible de déguster deux types de saucisses au Laos, la première est une saucisse dite « sweet sausages », un peu sucrée qui caramélise à la cuisson mais je ne crois pas qu’elle soit réellement typique du pays…30 000 kip:3 euro.
IMG_0008La seconde par contre est réellement du coin, c’est une saucisse aux herbes/citronnelle, une véritable tuerie ! 😀 Un peu chère dans les coins touristiques vous devriez trouver une petite portion pour 30 000 kip/3 euro.
IMG_0021Les œufs centenaires sont une curiosité asiatique à tester une fois au moins. Bien loin d’être de vieux œufs il sont en fait cuits avec de la chaux ce qui leur donne cette couleur étrange et peu appétissante pour les occidentaux que nous sommes… Néanmoins, laissez vous tenter, vous allez voir que ça ne reflète pas du tout le goût… Dans certaines échoppes où vous trouverez ces œufs, vous trouverez également des bouchées vapeur sans aucun menu… Le jeu c’est de tester deux trois types sans savoir ce que c’est : surprise ! 😉
IMG_0030Dans Vientiane, vous verrez des femmes se promener avec des barbecue portatifs sur l’épaule. Elles vendent des calmars séchés qu’elles cuisent devant vous. L’odeur est réellement très difficile à supporter, tant et si bien que je n’ai jamais réussi à en goûter… Si certains d’entre vous y arrivent je suis preneuse du retour d’expérience. 🙂 Sinon vous trouverez facilement riz et pâtes sautées mais également des plats végétariens (parfois avec du bouillon de viande, ici le concept de « végétarien » est un peu difficile à comprendre :p ).
A Luang Prabang, l’une des spécialités est une feuille d’algue aux graines de sésame, c’est super bon et original. Malheureusement je n’ai pas de photo à vous présenter ici.
Dans la campagne les plats dépendent de là où vous atterrissez et de l’ethnie dans laquelle vous arrivez. J’y ai mangé des escargots de rivière que les gens aspirent directement de la coquille (moi j’ai pas réussi…), de la bouillie de poisson, du chien en sauce, de la couenne de porc frite (c’est troooop bon), des soupes claires de courge, le la mangue verte avec du piment… Sinon on m’a aussi proposé des criquets frits mais je n’ai pas réussi à en manger à cause de l’odeur…

Voilà pour un petit tour exhaustif des mets salés typiques que vous pourrez trouver au Laos. En cas de ras-le-bol, vous pourrez trouver facilement, à Vientiane ou bien dans les coins touristiques, des plats européens ou bien d’autres pays asiatiques tels que la Corée, le Japon (pour les poissons crus, n’oubliez pas que le Laos n’a aucune côtes, alors méfiez vous de la fraîcheur) ou le Vietnam.
DSC_0543 En général les Laotiens ne mangent pas très sucré mais lorsqu’ils font un dessert ils ne font pas les choses à moitié. Comme par exemple cette soupe de coco avec des morceaux divers de gélatine, graines germées, haricots et autres dans laquelle il y a moitié lait de coco et moitié sucre liquide (ou miel)… Un peu sucré mais pas mauvais du tout.
IMG_0031Le soir vous trouverez en ville des petits vendeurs ambulants, souvent des Indiens, qui proposent des crêpes, originaires de Thailande je crois, garnies avec ce que vous voulez. (Banane chocolat c’est le meilleur :p). Il faut savoir qu’une crêpe servie en petits carrés dans un pochon contient en plus de la pâte et de la garniture, deux grosses cuillères d’huile et une de margarine… Mangez léger avant :p
IMG_0013 IMG_0012Sinon vous trouverez des desserts à base de Taro (ici une glace)…
IMG_0032Ou bien à base de riz… comme des bâtons (feuille de palmier ou bambou) garnis de riz gluant et coco que vous pourrez trouver au marché, idéal pour les longs déplacements ou encore du riz noir au lait concentré, coco et mangue fraîche… Un délice !

Du côté des boissons les jus de fruits sont très nombreux, même s’il vous faudra bien souvent préciser de ne pas rajouter de sucre, ce qui est fait quasi systématiquement. Les fruit-shake sont très rafraîchissants mais contiennent de la glace, pour ceux qui ont peur de ça… Personnellement, je m’en suis privée au début puis j’ai cédé et au final je ne suis jamais tombée malade à cause de ça… Les Laotiens boivent aussi souvent du café glacé servi en poche plastique.
Sinon quand il fait super chaud ou que vous êtes un peu malade, le plus réhydratant et rafraichissant reste la noix de coco ! 😀
Pour ceux qui veulent des alcools locaux, les laotiens ont ce qu’il vous faut, la Beerlao est sur toutes les tables et d’autant plus quand c’est jour de fête.(elle se vend principalement en grande bouteille entre 10 000 et 15 000 kip)
IMG_0009Mais il y a aussi des alcools plus forts tels que le lao whisky (vraiment horrible) et la lao vodka ou lao lao, à base de riz que vous pouvez voir ici qui est un alcool fort mais beaucoup plus doux en bouche que la vodka.
DSC_0188Dans les campagnes vous aurez la version artisanale avec du riz fermenté à boire à la paille 😀
DSC03453Voilà je crois que nous avons fait le tour, j’espère que ce petit guide de la cuisine laotienne pourra vous aider sur le terrain à vous repérer et faire votre budget de pré-voyage. Dans tous les cas bon appétit, amusez vous bien et surtout n’hésitez pas à faire des retours d’expérience dans les commentaires !
A très bientôt pour une nouvelle page de mon séjour au Laos ! 😀

 

0 Flares Twitter 0 Facebook 0 Google+ 0 Filament.io 0 Flares ×

2 reflexions sur “Gastronomie laotienne : attention ça pique !

Répondre à vero Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *